le Galéga

Message par MariePop's »
Avatar du membre
MariePop's
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 54
Enregistré depuis : 1 an 11 mois

le Galéga

Message par MariePop's » 30 juin 2021, 16:49

UNE JOLIE TOXIQUE, ET UNE DRÔLE D’HISTOIRE QUI AURAIT PU ÈTRE TRAGIQUE…

Elle pousse sur un sympathique terrain couvert d’espèces buissonnantes colorées et toxiques…

C’est le Galéga, une fabacée cultivée comme plante ornementale et médicinale. mais facilement envahissante, comme sur ce terrain.
Elle apparaît souvent dans les friches urbaines, terrains en chantier, des graines étant transportées involontairement avec la terre ou le sable.

Toxique pour de nombreux animaux d’élevage comme les vaches, boeufs, chèvres, moutons… Elle peut être mortelle !
Mais bien utilisée elle a de nombreux effets positifs et fait partie de la liste officielle des plantes de la pharmacopée française. C’est entre autres un anti diabétique reconnu.

Étonnement sa partie feuillue fraîche avant floraison, sans graines ni fleurs, est parfois utilisée comme plante fourragère !
Sa toxicité est due à la présence de plusieurs alcaloïdes. Et si les lapins supportent cette plante sans problèmes, 40 grammes de plante sèche peuvent tuer un cheval, 100g une brebis., ou 400 g de plante fraîche. Pour un bovin 4kg de plante fraîche (avec fleurs et graines) suffisent.

Enfin malgré tout ça un laboratoire voulait il y quelques années utiliser cette plante dans un complément alimentaire pour les femmes alaitantes ! On l’a échappé belle !

Le Galéga.jpeg

Voici la conclusion de l’étude de l’AFSSA :
L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments estime que :
  • les données relatives à la sécurité de Galega officinalis sont très insuffisantes, notamment en ce qui concerne l’identification du composé toxique, sa répartition dans la plante, sa métabolisation après ingestion (notamment son passage dans le lait maternel) et ses effets toxicologiques;
  • la très grande incertitude sur le risque toxicologique lié à l’utilisation de l’extrait de Galega officinalis chez la femme allaitante et indirectement chez le nouveau-né, conduit à une réserve majeure sur la sécurité d’emploi de la préparation.
Par ailleurs, l’Afssa rappelle que les spécificités des plantes et de leurs préparations rendent nécessaire une évaluation des produits au cas par cas.
Cependant, faisant partie des Fabacées, grâce à ses micoryzes, cette espèce est un bon engrais vert apportant de l’azote au sol en belle quantité. C’est par ailleurs une plante mellifère.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.